Je continue donc mes essais avec la méthode de craquelé de Tony Aquino. Les espaces cachés .

Avec des restes de pâte je recouvre de gouache comme les autres fois, je laisse sécher entre chaque couches.

Je recouvre de pâte liquide ce que je veux montrer après avoir enlevé la gouache. Je croyais voir la pâte liquide dans les crevasses. Rien. La gouache demeure prisonnière sous la pâte liquide et la pâte liquide demeure en surface.

 Regardez cependant sur le coin gauche  en bas de la plus grosse plaque, j'ai appliqué puis retiré la pâte liquide avec perl ex argent et là on voit bien.

nouveau 629

nouveau 630

 

Une méthode de craquelé que j'aime faire avec 2 couleurs de pâtes , une sèche l'autre plus souple. Ici 2 pâtes métalliques . Le vieux cuivre de premo et le nouveau vieil or de premo.

Une pâte sèche pour moi est une pâte plus difficile à conditionner. Elle demeure plus longtemps fissurée dans le replis quand on la conditionne avec la map ou à la main.

Pour la réaliser je place une fine couche ( plus mince dans la map) de la souple sur la plus sèche. Je mêle et déjà les craquelures apparaissent. Elle ne sont pas en surface mais bien dans la pâte elle-même.Elle peut aussi se faire avec plus d'une couleur. Il faut cependant penser à ne pas trop conditionner car on perd l'effet désiré. Vous avez sûrement vu cette effet quand vous préparez une nouvelle couleur.

Parfait pour utiliser une pâte récalcitrante.

Voici quelques exemples. Très subtil mais j'aime!

nouveau 636

 

Fin de mon périple dans les craquelures.