Je suis allée consulter mon gourou sur la pâte,  Glass attic,  à propos de ce sujet.

La aussi les avis sont partagés.

Voici un petit résumé de ce que j'y ai trouvé.

PROPRIÉtÉ PUBLIQUE

Tout ce qui est montré devient automatiquement propriété publique,  que ce soit sur internet,  une revue ou un livre.

OEUVRE D'ART

La copie  en art concerne uniquement  l'objet crée non  pas la méthode utilisé.

Si vous vendez vos oeuvres et que vous signez un contrat en cédant les droits, vous ne pouvez alors  plus le considérer comme vôtre.

ENSEIGNER

Si un artiste enseigne une méthode qu'il a inventé ou perfectionné, elle devient par le fait même propriété publique.  Il est vrai que l' artiste qui compte en vivre en l'enseignant devrait être avisé que si sa technique devient diffusée il est presqu'entendu que d'autres peuvent se l'approprier.

Il suffit de changer un simple élément comme  la couleur et automatiquement il n'y a plus de copie. Ceux qui enseignent la méthode apprise et qui n'utilisent pas les notes EXACTES de cours peuvent le faire sans voler les droits de l'artiste en question.

Ce problème est venu à jour quand des artistes ayant maîtrisés une technique l'ont enseignés et que de leur élèves l'ont enseignée à leur tour. Ces derniers expliquaient souvent mieux que l'artiste.

Les enseignants ne se souvenant pas toujours des artistes ayant crée la technique,  les étudiants se l'appropriant à leur tour, tout ceci rend difficile d'en trouver l'origine.

Si vous enseignez une technique qui n'est pas la vôtre vous ne pouvez en aucun cas reprendre les notes intégrales de cet artiste. Si vous le faites il y a plagiat.

Plus clair?

Je considère encore que de mentioner l'auteur d'une technique est un geste de bienséance et permet à tous de suivre l'histoire du développement de la pâte. On ne sait jamais votre nom peut en faire partie un jour...